Expériences de Mister

Le mot de Ayko

Il y a un an et demi, je n’assumais pas encore pleinement mon fétichisme, sortir en public en latex était une épreuve, je ne connaissais rien de la communauté. Je me suis présenté à l’élection sans voir toute la portée, ça avait l’air fun et intéressant.

Du fun, il y en a eu beaucoup, de l’intéressant il y en a eu encore plus !

Être Mister Rubber France 2019 a été une expérience incroyable.
Cette année, j’ai eu l’occasion de représenter la communauté latex et fetish française dans beaucoup d’endroits. En France : à Paris et à Lyon, malheureusement pas trop ailleurs par manque de temps. Mais j’ai pu porter fièrement l’écharpe aux marches des fiertés, aux événements fetish, dans la rue. C’est un bon moyen pour aborder le sujet avec des gens curieux qui n’ont jamais eu de contact avec cette communauté. J’ai même pu en parler au cours d’une émission radio !

Il y a eu des moments géniaux. Beaucoup de voyages : Manchester, Berlin, Milan, Anvers et Chicago !

Il y a eu aussi de belles rencontres, qui n’auraient pas pu arriver autrement. Des gens du monde entier, qui m’ont ouvert les yeux sur les différentes manières de vivre son fétichisme.

Cette année m’a permis de réaliser des projets personnels, comme la céation de mon site de prévention, mais aussi de m’impliquer dans d’autres projets comme l’organisation de l’élection Mister Rubber France. Être Mister ce n’est qu’un début, ça a été pour moi un tremplin parce que je veux désormais m’impliquer plus dans notre communauté.

Participer aux élections Mister Rubber Europe et Mister International Rubber a été l’occasion de représenter fièrement la communauté française, et à défaut de ramener un titre, ça a été de superbes expériences dans lesquelles tous les candidats sortent gagnants d’une manière ou d’une autre…

Le mot de Sam

Être Mister fût une expérience magique et très enrichissante.

Porté par mon message #BeYourself en réponse à ma propre histoire, celle sur laquelle j’avais fait campagne pour l’élection, j’ai donc profité de ce mandat pour aller à la rencontre des fétichistes, que ce soit virtuellement en essayant de toucher un maximum de personnes sur l’acceptation de soi via les réseaux sociaux et différentes initiatives, mais surtout en réel lors de la trentaine d’événements auxquels j’ai participé.

Et quel enrichissement ! Quelle chance ! Discuter, partager, et rencontrer autant de personnes qui partagent ce même amour du latex, issues des 4 coins du monde, avec des histoires et cultures différentes aura été une expérience personnelle sans équivalent !

Être Mister m’aura également permis de vivre des expériences uniques, impossible sans ce titre, comme de monter sur la scène des Gay Games devant l’hôtel de ville de Paris avec Enipse, de monter sur le bateau Mister B lors de la canal parade d’Amsterdam, de participer au tournage d’un court métrage sur le message « indétectable = intransmissible » et j’en passe !

Mais être Mister, m’aura permis avant tout de développer des projets visant à mettre en avant ma famille comme l’initiative #BeYourself, permettant à chacun de partager son histoire personnelle, le site Monfétichisme.com pour partager des conseils sur le fétichisme et pour finir Festish, association avec laquelle j’ai pu réunir une communauté fétiche dans le Grand Est, ma région !

Bref, être Mister restera la revanche sur la vie d’un petit gars qui ne pensait jamais porter de latex et qui aujourd’hui, est riche de cette expérience et de ses nombreuses et belles rencontres !